Pour un aménagement durable et solidaire du territoire

Programme 18 Jan 2014

Si la nécessité de se regrouper pour disposer d’une plus grande synergie est évidente pour Rennes et les communes constituant la Métropole, le risque majeur est évidemment que les activités économiques et sociales se concentrent toujours plus. Et que le centre-ville de Rennes, seul, bénéficie de cette richesse, conduisant alors à un abandon des quartiers périphériques et même à une désertification des territoires plus ruraux.

NOS OBJECTIFS

  • Notre projet est de favoriser une multipôle plutôt qu’une métropole. Et ainsi d’assurer un aménagement équilibré, durable et solidaire du territoire. Dans Rennes Métropole et au sein de l’agglomération rennaise, cet aménagement a vocation à garantir une répartition équitable des activités économiques, des services publics, des services culturels ou encore de transports entre les pays de Bretagne et de l’Ouest. Nous voulons également redonner de la nature aux Rennais et aux Rennaises.

NOS ENGAGEMENTS

  • Construire avec les pays de Bretagne et de l’Ouest, un maillage du territoire favorisant une répartition harmonieuse des habitants, des activités, de l’économie, des services et des loisirs. Cette volonté d’un développement équilibré et harmonieux devra être déclinée à l’échelle de Rennes Métropole dans les relations entre les villes et les quartiers qui la composent.
  • S’opposer au projet de nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes qui ne fera qu’amplifier l’étalement urbain entre Saint-Malo et Nantes, déséquilibrant le territoire régional, et plus généralement celui de l’Ouest de la France.
  • Initier des parrainages d’initiatives culturelles, sociales et environnementales avec les petites communes rurales des pays voisins de Rennes.
  • Renforcer les liens entre Rennes et Nantes : améliorer la desserte ferroviaire entre les deux villes à partir de l’existant – par Redon et Châteaubriant. Ainsi nous nous opposons à la construction d’une nouvelle Liaison ferroviaire à Grande Vitesse (LGV) via Notre-Dame-des-Landes.
  • Créer des contrats de territoire. Définis entre l’agglomération rennaise et les communes qui la composent, ces contrats ont vocation à garantir un socle minimum de services publics, de services de proximité, d’activités économiques sociales et culturelles sur l’ensemble du territoire métropolitain.
  • Réduire les écarts de richesse et les inégalités d’équipements entre communes de l’agglomération rennaise, en construisant un mécanisme de redistribution des investissements (péréquation).
  • Construire avec les agriculteurs et les agricultrices un Programme Local de l’Agriculture pour Rennes et Rennes Métropole. Il permettra notamment :

    • d’établir un seuil minimal de surfaces agricoles par commune ;

    • d’engager une politique d’acquisition de terres agricoles et d’installation de jeunes agriculteurs et de jeunes agricultrices en lien avec l’Établissement Public Foncier Régional (EPFR) ;

    • de soutenir le développement d’une agriculture locale respectueuse de l’environnement, créatrice d’emplois, qui permette aux paysans et aux paysannes de vivre dignement de leur travail ;

    • de soutenir les producteurs et productrices locaux en achetant prioritairement leurs produits dans le cadre de la commande publique ;

    • de favoriser la production locale dans les marchés (places prioritaires) municipaux ;

    • de soutenir le développement des filières courtes et de proximité ;

    • de réintroduire les productions agricoles en milieu urbain (jardins partagés, jardins collectifs, « incroyables comestibles », plantation d’arbres fruitiers, toitures végétalisées, etc.).

CONTRIBUEZ !

Navigation<< Une ville à vivre | Urbanisme : agir pour améliorer le cadre de vie >>

Comments are closed