Une politique culturelle pour tou-te-s et par tou-te-s

Programme 18 Jan 2014

Pour nous, le terme culture recouvre les valeurs, les croyances (ou les non croyances) les langues, les savoirs et les arts, les traditions et les modes de vie par lesquels une personne se définit et définit l’identité qu’elle souhaite avoir dans le vivre ensemble.

Notre projet de politique culturelle est en rupture avec la politique menée par la majorité sortante. Si Rennes aujourd’hui est dotée d’équipements utiles pour la vie culturelle, leur institutionnalisation, leur rigidité de fonctionnement et leur programmation s’adressant majoritairement à un public averti, en ont éloigné près de 80 % de la population. L’offre culturelle des équipements institutionnels est devenue pour l’essentiel élitiste, éloignée notamment des aspirations et des références culturelles des habitants et habitantes des quartiers populaires.

À l’opposé des réflexes de renfermement et d’isolement des communautés sur elles-mêmes, nous voulons faire vivre la Ville. Nous voulons que Rennes renoue avec sa tradition de curiosité et d’ouverture sur le monde, qu’elle s’enrichisse des chants et expressions des artistes du monde entier, qu’elle valorise les langues des peuples, leurs littératures, leurs imaginaires… c’est-à-dire tout ce qui nourrit la culture bretonne depuis des siècles.

Nous voulons construire avec les Rennais et les Rennaises une politique culturelle respectueuse de toutes les cultures, qui bénéficie à chaque personne, quels que soient son âge, son lieu de vie, son éventuelle situation de handicap, son budget, ses références culturelles et ses goûts artistiques.

Le bilan culturel de la majorité sortante est alarmant : ce qui était dans les années quatre-vingt une vision et une politique culturelle audacieuse s’est transformé en gestion de l’existant, en culture élitiste de centre-ville, par conservatisme ou par absence d’imagination. Heureusement, de nombreux acteurs culturels « militants » compensent par leur activisme bénévole cette absence de politique innovante. Dans les années à venir, seul un engagement fort de la ville pour soutenir des nouveaux projets portés par les acteurs locaux, fera vivre à nouveau, à Rennes, une vie culturelle enthousiasmante.

NOS OBJECTIFS

  • Associer les Rennais et les Rennaises à l’élaboration et la mise en œuvre de la politique culturelle et artistique.
  • Favoriser et donner de la visibilité à la diversité culturelle, notamment linguistique.
  • Permettre à chaque Rennais et à chaque Rennaises de pratiquer une activité artistique, d’être acteur d’un événement culturel, ou d’être porteur d’un projet culturel collectif.
  • Rééquilibrer le budget culturel de la Ville entre les grandes institutions et le soutien aux expressions culturelles et pratiques artistiques des Rennais et des Rennaises.
  • Créer une dynamique collective à l’échelle de la Métropole encourageant les pratiques et les projets s’inscrivant dans une démarche de développement durable et de démocratie participative, et respectueuse des droits humains et de la diversité culturelle.

NOS ENGAGEMENTS

  • Nous ouvrirons dès 2014 des Etats généraux de la Culture à Rennes pour que tous les Rennais et toues les Rennaises puissent d’une part échanger sur leur participation (ou non) à la vie culturelle, leurs difficultés à être spectateur ou spectatrice, à pratiquer un art, à créer et à partager, et d’autre part co-élaborer un projet culturel pour la ville et la métropole. Ces débats permettront aussi de parler de la vie culturelle dans les quartiers: par exemple, nous proposerons aux habitants et aux habitantes du quartier Saint Martin de débattre de la réouverture d’une bibliothèque de quartier comme un grand nombre le demande. Nous mettrons en débat le projet d’un équipement pluridisciplinaire d’envergure pour les cultures actuelles, ouvert en journée, la nuit et le dimanche.
  • Nous faciliterons l’accès à la vie culturelle des personnes à faibles revenus. Nous élargirons le dispositif Sortir à plus de bénéficiaires et multiplierons les espaces de gratuité (bibliothèques, musées, médiathèques).
  • Nous favoriserons et donnerons de la visibilité à la diversité culturelle présente à Rennes, notamment linguistique, de toutes origines: dans les programmations artistiques des équipements culturels, dans l’offre en enseignement et en lieux de pratique artistique, amateur et professionnel, dans les grands événements culturels de la ville, dans la vie culturelle et festive des quartiers, dans l’ensemble de la communication municipale, dans les espaces publics, et de façon transversale, dans l’ensemble des actions municipales.
  • Nous lancerons une politique ambitieuse d’éducation populaire, pour permettre à chacun de s’émanciper, d’acquérir plus de liberté, et pour mieux comprendre le monde qui nous entoure. L’égalité femme-homme, la laïcité, le respect de différentes cultures, la paix, l’ouverture au monde seront aussi au cœur de ces actions d’éducation populaire. Nous mettrons notamment en place des actions accessibles à toutes et à tous favorisant la découverte des arts.
  • Nous inviterons les Rennais et les Rennaises à participer à de grands événements culturels, à l’échelle de la Métropole se caractérisant par un thème unique rassembleur, une mobilisation de l’ensemble de la population, des créations artistiques associant professionnels et amateurs, des spectacles intergénérationnels et accessibles à toutes et à tous, des temps festifs, des défilés…
  • Nous mettrons en place un dispositif de soutien aux projets collectifs portés par les habitants et les associations: soutien financier et logistique, accompagnement possible par des professionnel-les, facilitation administrative, garantie de la liberté et de l’autonomie des projets. Nous nous attacherons à faire de ce soutien un plus en terme de qualité et de valorisation des projets.
  • Nous redéployerons le budget culturel de la ville pour financer les nouvelles missions de la politique culturelle. Ce redéploiement se fera dans le dialogue et sur le temps d’un mandat, en veillant au maintien des emplois locaux. Les subventions accordées aux grandes institutions culturelles rennaises, qui cumulent ensemble près de 70 % du budget de la culture de la ville, seront les premières remises en cause par ce redéploiement. Nous prévoyons un transfert d’environ 20 % des subventions au profit notamment de la nouvelle politique d’éducation populaire, du dispositif Sortir et à la mise en œuvre de l’Agenda 21 de la culture.
  • Nous faciliterons l’accueil des projets culturels portés par les associations, les habitants et les habitantes, et les collectifs d’artistes dans les équipements culturels, les lieux privés et les bâtiments communaux.
  • Nous soutiendrons les cafés-culture, en créant une concertation permanente avec les cafés qui souhaitent accueillir des activités culturelles, pour les aider à se structurer, à adapter leur lieu et à salarier les artistes et les techniciens et techniciennes.
  • Nous soutiendrons des actions de promotion de l’histoire sociale (féminisme, mouvement ouvrier, luttes sociales en Bretagne), éventuellement par un projet de festival du film politique.
  • Nous rejoindrons les collectivités adhérentes à l’Agenda 21 de la Culture et inciterons les partenaires conventionnés ou subventionnés à y adhérer. L’Agenda 21 de la culture est un texte international engageant celles et ceux qui y adhérent au respect des droits de l’homme et de la diversité culturelle, et à une démarche de développement durable et de démocratie participative.
  • Dans toute action culturelle de la ville, et dans les conventions passées avec ses partenaires, nous porterons une attention particulière :

    • au soutien à l’emploi local, notamment des artistes et des techniciens et techniciennes ;

    • à la proximité et la collaboration entre les artistes et les habitants et habitantes, notamment avec les enfants ;

    • à l’économie sociale et solidaire ;

    • au recours aux circuits courts d’approvisionnement ;

    • à la réduction des déchets ;

    • à l’efficacité et la sobriété énergétique ;

    • à l’émergence de nouvelles formes d’échanges non marchands et de solidarité entre les personnes, les structures et les territoires.

CONTRIBUEZ !

Navigation<< Culture(s) et sport, des pratiques émancipatrices, créatrices de lien social | La diversité des langues est une richesse culturelle >>

Comments are closed