Les Conseils de quartier, quelle légitimité ?

0
0

Je m'interroge sur la pertinence de votre programme concernant les conseils de quartiers. Il est écrit :

> ils seront présidés par un habitant ou une habitante et non par un conseiller municipal.

Qui d'autre qu'un élu au suffrage universel direct est plus représentatif de la population ?

> les élu-es de quartier participeront aux Conseils de quartier mais sans droit de vote ;

Mais alors à quoi serviront les élu-es de quartier ?

> Les Conseils de quartier, comme leur bureau, seront en partie désignés par tirage au sort, après un large appel à candidature parmi les habitants et habitantes souhaitant y siéger.

On peut se demander si ce mode de désignation permettra de faire accepter ses décisions par l'ensemble de la population.

  • Démocratie :des actes ! proposé 9 février 2014
  • Dernière modification 10 février 2014
0
0

Bonjour,

C'est le propre de la démocratie participative que de considérer que l'élu-e n'est pas le seul représentant de la population, surtout dans un contexte où les taux d'abstention aux élections frôlent les 50%.

Il y a quatre phases de démocratie participative : information, concertation/consultation, co-construction, co-décision. A ce jour, à Rennes, les Conseils de quartier sont un lieux d'information et de concertation. Nous voulons qu'ils deviennent des espaces de co-construction des projets entre citoyen-ne-s et élu-e-s et ce, tout au long du mandat.

S'il est important que les élu-e-s soient présent-e-s auprès des habitants, le fait que ce soit eux qui président les conseils de quartier transforme ces derniers en courroies de transmission du Conseil municipal. Ils perdent leur rôle citoyen-ne-s. C'est pourquoi nous voulons qu'ils soient présidés par des habitant-e-s. Les élu-es sont présent-e-s pour débattre, informer et construire avec les habitants, puis relayer les projets en Conseil municipal où ils disposent là d'un droit de vote. La démocratie participative ne dépossèdent pas l'élu de son pouvoir de décision et de sa légitimité démocratique, elles visent simplement à construire la décision à plusieurs. Le tirage au sort (sur la base du volontariat) permet de favorise l'engagement citoyen de personnes qui en sont pour le moment éloignées.

Matthieu pour "Changez la ville"

Votre réponse