Les candidats

matthieu-theurier

Matthieu Theurier

Je suis né à Rennes il y a trente ans et y ai toujours vécu. C’est dans le prolongement des mobilisations de 2002 contre le Front National que j’ai adhéré aux Verts. Je me suis engagé dans le même temps auprès de différentes associations (Rayons d’action, France Palestine Solidarité…). En 2008, en tant que porte parole du groupe local des Verts de Rennes, j’ai participé activement à la campagne municipale. J’étais aussi le candidat d’EÉLV sur la circonscription de RennesMordelles lors des dernières élections législatives. L’Économie Sociale et Solidaire est mon champ d’activité professionnel. J’ai participé à la création de l’association Parasol qui accompagne les projets d’habitat coopératif du Pays de Rennes.

valerie-faucheux

Valérie Faucheux

Je suis rennaise depuis 1991. Fille de paysans de la région de Vitré, j’ai adopté Rennes avec beaucoup d’envie. C’est à Rennes que j’ai plongé dans le bain politique. Je suis syndicaliste (représentante FSU au CHSCT de l’éducation nationale départemental), militante associative (Attac, Sortir du nucléaire, collectif eau…) et politique (à la LCR puis au NPA et aujourd’hui à la Gauche anticapitaliste (GA), qui a rejoint le front de gauche à l’issue de la dernière campagne présidentielle. Tête de liste de Rennes à gauche en 2008, je suis impliquée depuis longtemps sur les dossiers locaux. Secrétaire administrative dans un lycée professionnel, je suis en charge d’un certain nombre de dossiers, qui me mettent en proximité des familles en difficultés économiques et sociales.

 

Benoit-Careil

Benoît Careil

Je m’appelle Benoit Careil, j’ai 52 ans. Changer Rennes a toujours été mon objectif. Au sein d’une famille de gauche très militante, au cours de mes études en sociologie à Rennes 2 et de mon objection de conscience au service culturel de l’Université, au travers de mon parcours de musicien/producteur (avec Billy Ze Kick et mes deux labels), en créant avec le collectif le Jardin Moderne puis l’association Adrénaline, et bien sûr depuis une quinzaine d’années, en m’engageant politiquement chez les Verts puis EELV. J’ai beaucoup critiqué, je me suis opposé, et j’ai parfois dénoncé. Mais à Rennes, j’ai surtout sensibilisé les gens autour de moi à des problèmes et à des alternatives possibles. J’ai sans cesse essayé de mobiliser pour co-élaborer des projets. Et je suis fier d’avoir réalisé certains de ces projets : des nouveaux équipements ou des nouveaux services au profit des idées alternatives. Mais aussi et surtout, pour accompagner dans leur parcours personnel des personnes qui ne voulaient pas renoncer à leur différence culturelle et à leur projet singulier de vie.

Ma présence sur la liste Changez la ville ! s’inscrit dans la continuité de ce parcours de militant écologiste convaincu que le changement se fera avec et pour les personnes.

 

gaelle-rougier2

Gaëlle Rougier

Je me nomme Gaëlle Rougier, j’ai 35 ans et voilà 13 ans que je vis à Rennes. J’ai commencé à militer très jeune dans un syndicat étudiant, puis dans un mouvement antiraciste. L’écologie j’y suis venue logiquement, en cohérence avec ma conviction que l’humain doit être au cœur des politiques, en lien avec son environnement. La cohérence et la clarté des solutions portées par les Verts sur Rennes m’ont convaincue de m’investir dès 2005 comme simple militante puis comme co-porte parole du groupe de Rennes. Actuellement élue au Conseil régional de Bretagne où je suis les dossiers liés à l’aménagement du territoire et des transports, je continue à militer sur le terrain et travaille à une vraie co-élaboration des politiques avec les habitants, les associations et les syndicats.

 

yannick-legargasson

Yannick Le Gargasson

Je suis né en région parisienne. Mes parents étaient ouvriers. J’ai gardé de cette époque deux choses : l’importance de devoir mener des combats pour mieux vivre, pour la dignité et la force de l’égalité des êtres d’où qu’ils viennent. Je travaille dans un hôpital public. J’y retrouve ce que signifie l’engagement, l’engagement pour le service public. Le principe d’égalité absolue pour tous dans l’accès aux soins est pour moi capital.

Je suis candidat sur la liste Changez la Ville! en tant que militant du Parti de Gauche. Pour moi l’action municipale est avant tout celle qui doit nous conduire à donner le pouvoir aux citoyens, à promouvoir l’égalité quels que soient les quartiers, les origines, à en soutenir les combats. Ma candidature sur cette liste est dans le prolongement de mon action pour le service public au service du public et sa défense. Je suis convaincu de la nécessité absolue d’entamer sans attendre la transition écologique. A la mesure d’une ville comme Rennes, ce que propose Changez la Ville! y contribue avec force et avec beaucoup d’idées innovantes. L’accès au logement et la lutte contre les prix chers et la spéculation sont aussi des combats que je souhaite mener. Il faut pour moi que les personnes aux revenus modestes, aient toute leur place dans la ville, y compris en centre ville.

 

Sylvie-Rault

Sylviane Rault

Je me nomme Sylviane Rault, je suis assistante sociale dans un service de psychiatrie. Actuellement élue au Conseil régional dans la commission des solidarités. L’envie de m’engager dans la vie politique est née à la fois de mon expérience professionnelle et de mon expérience personnelle et militante. Je suis très attachée à la cohérence des politiques mises en place, si j’ai un pied dans l’institution, il me semble important de continuer à avoir une action militante sur le terrain, de rester en contact avec le réseau associatif et syndical.

Je sais qu’avec conviction et détermination, la liste Changez la ville ! peut défendre nos projets, nos idées, celles de l’écologie politique garante du respect des femmes et des hommes.

 

Hamid-Moulay-Ech-Chekhchakhi

Hamid Moulay Ech-chekhchakhi

Je m’appelle Hamid Moulay, j’ai 57 ans, je suis père de deux enfants et je suis enseignant. J’habite le quartier Sud de Rennes. Je suis militant associatif, président cofondateur du Comité rennais France Palestine Solidarité, association qui existe depuis 26 ans à Rennes et qui compte plus de cent sections à travers la France.

Selon moi Changer la ville ! , est une tentative de réconcilier les citoyens avec la politique dans le vrai sens du terme, c est à dire avec la vie de la cité, de notre cité.

 

francoise-rubion

Françoise Rubion

Je me nomme Françoise Rubion. Mon histoire rennaise a débuté il y a 52 ans : j’ai été enfant dans le quartier Sainte-Thérèse, adolescente dans le quartier du Blosne, étudiante à Villejean, jeune adulte dans le quartier de Maurepas puis des Gayeulles, et enfin de la Bellangerais. Je vis maintenant dans le quartier Saint-Hélier. Cette ville, je l’ai vue vivre, évoluer, s’étendre. Mais j’ai vu aussi la chaleur humaine la déserter, et la froideur minérale prendre le dessus. L’aventure initiée par la gauche en 1977 s’est essoufflée. Un renouveau est nécessaire.

Ma conviction ? C’est à ses habitants de dessiner l’avenir de la ville ! C’est aux citoyens de définir sa politique, et non pas à quelques personnes qui en feraient un métier en prétendant savoir ce qui est bon pour tous. Je veux prendre ma part de responsabilité, pour faire vivre à Rennes une réelle démocratie locale, pour contribuer avec détermination à construire la coopération et la solidarité entre nous, et pour prendre à bras le corps l’urgence écologique. Je veux une ville belle et bonne à vivre pour nos enfants, pour nous tous.

Tout au long de ma vie, mes idéaux sociaux et écologistes m’ont amenée à prendre des engagements syndicaux, associatifs, politiques. Aujourd’hui, je suis résolue et prête à m’engager au service de l’intérêt général des Rennaises et Rennais.

 

GOATER2

Jean-Marie Goater

Je m’appelle Jean-Marie Goater, j’ai 43 ans, 3 enfants, et je suis éditeur et bistrotier.

Militant syndical à Rennes II dans les années 90, j’ai fondé plusieurs associations dans le domaine du commerce équitable, de l’action sociale et de la culture. Mon engagement écologiste m’a conduit à représenter Les Verts au sein conseil municipal d’Edmond Hervé en tant que conseiller municipal et métropolitain de 2001 à 2008. Libraire pendant de nombreuses années, je suis investi également dans l’édition et dans le commerce équitable. Fondateur de deux cafés-librairies, je suis par ailleurs président de l’association des petits éditeurs de Rennes, La Rennaise d’édition.

 

N.Noisette2

Nadège Noisette

Ur 36 bloaz ijinourez on. Labourat a ran diwan benn energiezh nevezadus. Kemer a ran perzh e kevredigezhioù « Div Yezh » hag « Emsav ar Peoc’h ». Abalamour ma gouestloù-mañ, em boa kejet digant ar re c’hlas e 2012. Poen eo bremañ cheñch traoù e Roazhon da grouiñ muioc’h a gengred en ur gêr glasoc’h.

Je suis une ingénieure de 36 ans. Je travaille sur les énergies renouvelables. Je milite au sein du « Mouvement de la Paix » et de « Div Yezh ». C’est dans la continuité de ces engagements que j’ai rejoin EELV en 2012. Il est temps de rendre cette ville plus solidaire et plus verte alors Changez la Ville !

charlotte2

Charlotte Marchandise

Je m’appelle Charlotte Marchandise. J’ai 39 ans, je suis mère de trois enfants, porteuse de projets associatifs autour de la transition écologique et humaine. Je suis Salariée d’Ille et Vilaine Nature Environnement, co-présidente du Collège laïc écologique Montessori du Rheu, vice-présidente du Mouvement Associatif Rennais, et membre active du groupe Colibris local. Engagée dans la société civile depuis 30 ans, je suis passionnée par les projets inter-associatifs, la mise en place de dynamiques complémentaires dans les organisations, l’appropriation citoyenne des nouvelles technologies et les nouveaux modes de collaboration et d’économie du partage. Je suis convaincue que la ville de Rennes a un potentiel formidable pour développer un modèle plus solidaire, respectueux et innovant. En cela je me retrouve dans le programme co-construit par EELV et les partis membres du Front de Gauche, et dans sa dimension participative. Je souhaite promouvoir une démocratie locale favorisant l’engagement de tous et toutes, portée par des élus exemplaires respectant leurs engagements.

 

dominique-leseigneur

Dominique Leseigneur

Je vis à Rennes depuis 1973 avec quelques années de coupure. Je réside dans le canton Sud-Est depuis 1996. Je milite depuis le lycée, j’ai participé aux activités de la LCR à partir de 1974. Je me suis aussi investi syndicalement dans le secteur des télécoms et dans divers domaines associatifs. Depuis 2009 je suis membre de Gauche Unitaire, partie prenante du mouvement Ensemble et du Front de Gauche. Notre liste « Changez la ville » c’est pour moi une heureuse synthèse entre écologie politique et gauche de transformation sociale, un antidote au renoncement incarné par le gouvernement Hollande.

 

Catherine-Phalippou

Catherine Phalippou

Je m’appelle Catherine Phalippou.

La situation économique est très préoccupante. Ce diagnostic sonne comme un glas, toutefois la politique même locale est-elle légitime quand elle se transforme en gestion, et en opérations de communication, se désincarne au risque de se déshumaniser ?

Dans toutes les sphères de ma vie sociale, je rencontre des personnes impatientes de voir émerger une alternative, une cité de meilleur dialogue : dans mon métier d’enseignante (j’enseigne la philosophie depuis vingt-cinq ans), dans mon investissement associatif en faveur de la Lecture Publique, dans mes actions de solidarité… mais je le ressens aussi dans mes participations modestes de souci du voisinage (aménagement d’un jardin partagé (du Vieux St Etienne), d’un site de compostage collectif en bas de mon immeuble)… le concept de « voisin » il est vrai m’intéresse beaucoup et me questionne sur la cohabitation réussie, et sur l’espace commun dans la cité.

La liste Changez la ville ! porte cette attente.

Rennes a besoin d’un élan apporté par une idéologie politique revivifiée : un projet social qui ne soit pas un projet de repli supportant une économie du profit ni accepte d’accorder des satisfécits à ceux qui font perdurer un système injuste emporté par le néolibéralisme. Notre projet culturel n’envisage aucune culture comme exotique ou touristique, encore moins la culture bretonne. Et notre projet économique, responsable, de transition énergétique est réaliste et réalisable sur la métropole rennaise.

J’ai conscience que de sérieux efforts seront à faire par la prochaine équipe d’élus municipaux pour rendre la capitale de notre région exemplaire quant à la participation citoyenne, l’originalité de sa vie culturelle et sa solidarité. Commençons par ne pas supporter que « la crise » laisse les citoyens sans voix, déléguant leur pouvoir politique à des technocrates. J’engage à voter Changez la Ville ! et revitaliser le débat inter-citoyens porteur des valeurs de gauche qui nous sont chères.

 

jean-paul-tual

Jean-Paul Tual

Mes engagements syndicaliste, associatif et politique se traduisent aujourd’hui dans la nécessité de tout entreprendre pour que l’unité la plus large permette une alternative aux politiques d’austérité destructrices, menées tant par la droite que les sociaux libéraux et leurs alliés. Une élection municipale n’échappe pas à ce contexte.

Aujourd’hui, ma démarche personnelle, en adhérant au Parti de Gauche, rejoint notre projet rennais dans ces élections municipales, quasiment unique en son genre. Cette volonté de discuter et agir EELV/Front de Gauche, illustre la voie à suivre, logique lorsque le PG porte un projet intitulé « l’éco-socialisme ». Faire les efforts nécessaires, sans se renier, offrir la possibilité de reprendre en main, collectivement, notre destin, voilà enfin quelque chose qui bouge à Rennes dans la véritable « gauche ». Cette étape en attend d’autres.

Tout en comportant de mon point de vue, quelques  frustrations  et/ou désaccords, ce que nous entreprenons et voulons développer mérite d’être soutenu par les rennaises et les rennais, parce qu’ils doivent reprendre leur place, celle du Peuple.

Soyez assurés que je suis résolument engagé pour la réussite de cette campagne électorale avec notre équipe « Changez la ville », pour obtenir le maximum d’élu-es, sans oublier les suites politiques.

Par ailleurs, je suis né à Rennes, y travaille sans interruption depuis 1971, y vit et suis père de trois enfants.

 

Jeanne-Marie-Guillou

Jeanne-Marie Guillou

Je me nomme Jeanne-Marie Guillou, j’ai 28 ans et j’habite le quartier Landry.

Originaire du centre Bretagne, je me suis installée à Rennes pour mes études… et je n’en suis jamais repartie ! A mon arrivée, il y a dix ans, je me suis investie dans la vie associative locale : refus des OGM, accès de tous à une éducation de qualité, etc. Je constate aujourd’hui que, malgré son potentiel, Rennes s’endort tranquillement et les initiatives des gens ne sont plus prises en considération, ne sont plus encouragées. Employée du secteur agricole, je vois avec les agriculteurs que je côtoie, que les solutions existent pour une société créatrice d’emplois et respectueuse de l’environnement. C’est pour cette raison que je me présente sur la liste Changez la Ville ! Avec votre soutien nous pourrons construire de nouveaux projets pour Rennes.

 

Xavier-Baron

Xavier Baron

Je me nomme Xavier Baron, j’ai 49 ans, je suis le père de trois enfants. Je suis éducateur spécialisé dans le secteur de la protection de l’enfance. Rennais depuis toujours, j’ai eu la chance d’y passer mon enfance et d’y suivre mes études. Aujourd’hui j’y travaille.

J’ai vu Rennes évoluer, changer aussi, et je constate depuis plusieurs années sa tendance à s’éloigner de ses habitants, à se vêtir de gris et de granit. La ville oublie sa générosité, son intelligence à vivre ensemble. Mon souhait de la voir retrouver de sa jeunesse m’a naturellement conduit à m’intéresser à l’écologie, mais aussi à la vie associative. Piéton, cycliste et auto-partageur convaincu, je souhaite que Rennes retrouve sa dimension humaine.

 

Sylvie-Larue

Sylvie Larue

Je me nomme Sylvie Larue, j’ai 50 ans, je sui professeure d’Eps. Je suis Communiste Unitaire, réseau qui participe maintenant à Ensemble, composante du Front de Gauche. Ce qui m’intéresse dans le programme de la liste Changez la ville ! c’est la confrontation des cultures, celle de la lutte des classes et celle des luttes écologiques. C’est aussi le patient travail de construction pour définir un projet commun nourri des contributions des composantes politiques mais aussi de toutes celles et ceux qui veulent bien s’y associer. Un travail à l’image de la façon dont nous voulons construire les décisions à l’échelle de la ville, de la Métropole ou des quartiers : une démocratie directe dans laquelle les décisions se prennent dans un consensus avec les habitantes et les habitants.

 

laurence-horrault

Laurence Horrault

Je me nomme Laurence Horrault. Je suis la liste d’union Changez la ville ! car je veux que l’on puisse faire du vélo en ville avec nos enfants. Je souhaite aussi un environnement sain pour garantir notre santé, un lieu de vie où il fait bon vivre ensemble et un cadre de vie créatif et diversifié. Il faut que les citoyens aient accès à des services publics quelque soit leur condition. Enfin, il est nécessaire que la municipalité ait une haute idée de l’intérêt commun.

 

Didier-Chapelon

Didier Chapelon

Je m’appelle Didier Chapelon. J’ai 45 ans, je suis marié et père de deux enfants. Je suis professeur agrégé de sciences-physiques dans l’enseignement supérieur et technologique. Ayant grandi en banlieue lyonnaise, cela fait maintenant vingt ans que je suis Rennais. J’ai diverses activités associatives que ce soit dans mon quartier ou à l’échelle de la ville. Je suis également adhérent d’Europe Écologie Les Verts depuis 18 ans. Pour moi, l’écologie n’est pas une contrainte ni un supplément d’âme mais la solution à nos problèmes. A Rennes, on a des choses à proposer. Vraiment.

 

KatellChantreau

Katell Chantreau

37 bloaz on, abaoe 20 vloaz pe dost emaon o chom e Roazhon. Erruet on er gêr evit kas ma studioù ha buan-tre on en em santet amañ e-giz ul logodenn barzh ur sac’had greun.

Stourmerez evit ar brezhoneg hag ar yezhoù bihan abaoe pell on kendrec’het eo al liested sevenadurel ur binvidigezh vras da wareziñ ha da gas war-raok. Se zo kaoz em eus gouestlet kalzig amzer o labourat gant kevredigezhioù evel Diwan, Skol an Emsav hag ar c’henstroll Brezhoneg e Roazhon, peotramant o kas war-raok raktresoù krouiñ e brezhoneg (c’hoariva, embann, sonerezh…).

Embann dizalc’h (10 vloaz gant ar c’henstroll embann L’œil électrique), deskadurezh pobl, gwilioudiñ er gêr, kompost, annez a-stroll, setu un nebeud stourmoù all eo tomm ma c’halon outo.

J’ai 37 ans et je vis à Rennes depuis près de 20 ans. J’y suis arrivée pour mes études et m’y suis très vite sentie comme un poisson dans l’eau.

Engagée professionnellement et bénévolement pour la reconnaissance de la langue bretonne et des langues minoritaires en générale, je suis convaincue que la diversité culturelle est une richesse immense à préserver et à développer. C’est pour cela que je me suis investie dans des associations comme Diwan, Skol an Emsav ou le collectif Brezhoneg e Roazhon, ainsi que dans des structures de création en langue bretonne comme Hipolenn ou Barzhanoff.

Édition indépendante (10 ans au sein du collectif d’édition L’œil électrique), éducation populaire, accouchement à domicile, compostage collectif, habitat groupé, voilà d’autres sujets et terrains d’action qui me tiennent à cœur.

 

VIAL_Jean-Francois2

Jean-François Vial

J’ai 48 ans et je suis ingénieur en recherche et développement dans l’image numérique. Né à Lyon, je suis Rennais depuis 25 ans et j’habite dans le quartier des bars – pardon, dans le Centre.

Militant syndical et associatif, écologiste et de gauche depuis toujours, je ne pouvais que participer à la liste Changez la ville !

Parmi les sujets municipaux qui me tiennent à cœur, je mentionnerais par exemple :

– Les déplacements. Sans même parler de la pollution et du réchauffement climatique, le véhicule individuel est condamné par la raréfaction inéluctable du pétrole facile. Dans les décennies à venir, le prix de l’essence ne pourra qu’augmenter et bientôt la voiture sera un luxe réservé aux plus riches. L’organisation des solutions, transports en commun, vélo, marche à pied, et plus globalement le rapprochement des lieux d’habitation de ceux de travail, loisir et commerce, doivent être anticipés.

– Le logement. Dans le quatrième pays le plus riche du monde, au 21e siècle, il est inacceptable que des hommes, femmes et enfants, dorment dans la rue. Quelle que soit leur situation économique ou administrative, si l’État ou le Département n’assument pas leur rôle, la Ville peut et doit assurer le logement de toutes et tous.

 

Lydie-Porée

Lydie Porée

Je m’appelle Lydie Porée, j’ai 35 ans, j’habite dans le quartier Arsenal-Redon. Depuis mon installation à Rennes au début des années 2000, je suis engagée dans plusieurs groupes et associations féministes. Je participe à des actions pour la revendication de l’égalité entre hommes et femmes, et de lutte contre les discriminations sexistes et homo/lesbo/bi/transphobes. J’ai rejoint la liste Changez la ville ! car elle promeut un projet qui vise à l’égalité entre toutes et tous, quels que soient nos origines, notre orientation sexuelle, notre sexe.

 

Michel-Chauvière

Michel Chauvière

A la veille de quitter le monde du travail et disposant de ce fait de temps libre, il m’est apparu souhaitable et nécessaire de m’investir dans l’univers de la citoyenneté. Outre quelques engagements associatifs, cela représente pour moi un challenge quelque peu oublié et pourtant toujours d’actualité : Liberté, Egalité et Fraternité. Je crois que l’on peut y parvenir au moyen de l’écologie politique.

Quelques compétences en matière culturelle et un goût pour ce qui touche à l’aménagement, l’urbanisme et les déplacements constituent les domaines où je suis le plus à même de m’investir.

 

fadma-ait-lahbib

Fadma Ait-Lahbib

je m’appelle Fadma AIT LAHBIB, j’ai 30 ans et j’habite dans le quartier sud de Rennes. j’exerce le métier d’assistante sociale auprès des adolescents dans le secteur hospitalier.
Je suis engagée depuis quelques années dans différentes associations à but humanitaire en faveur de l’émancipation des femmes et de l’accès aux droits.
Je participe aussi activement aux actions d’associations sur le territoire rennais en direction de la jeunesse, de la lutte contre les discriminations et des femmes.
J’ai décidé de rejoindre la liste « changez la ville » car je crois qu’il existe une vraie alternative à la politique actuelle et qu’il est temps d’inverser cette dynamique.
Mais aussi par ce que cette liste défend vivement des questions qui me tiennent à coeur, que ce soit l’environnement, la santé ou encore la lutte contre les inégalités. Ces questions concernent tous les rennais et rennaises dans toutes leurs diversités.
La liste « changez la ville » donne la parole et les actes aux citoyens, il est temps d’agir ensemble pour que les choses bougent.

 

christian-gentilleau

Christian Gentilleau

Chef d’entreprise spécialisé dans le marketing de précision et les NTIC en agriculture, j’ai 67 ans, 3 enfants et 8 petits enfants.

Ancien militant du PS j’ai quitté le parti socialiste pour des raisons de dysfonctionnement démocratique après les municipales de 2008.

Président de l’association BUG pendant quelques années (développement des usages des TIC au profit de tous, de l’expression citoyenne et de la vie associative, une dizaine de salariés sur Rennes) j’ai participé activement au développement de Boutique Solidaire Bretagne.

Je suis membre d’Europe Ecologie depuis les dernières élections Européennes.

J’aime Rennes et son agglomération où je vis et travaille depuis 25 ans. Il est temps de changer la ville et de sortir d’une gestion élaborée entre élus et experts pour aller résolument vers une transition énergétique élaborée avec les habitants.

 

Selin-Ersoy

Selin Ersoy

Je m’appelle Selin Ersoy, j’ai 23 ans et travaille dans un cabinet d’études urbaines et architecturales. Fille d’ouvriers immigrés, j’habite depuis plus de deux ans dans le quartier de Villejean. Il existe à mes yeux une alternative de gauche et en rupture avec les politiques d’austérité et de profit actuelles. Les Rennaises et les Rennais dans toutes leurs diversités sociales et culturelles méritent plus pour leur vie en communauté, leur environnement naturel, leur santé, et le budget de leur ville.

L’intérêt général de la population rennaise est ce qui doit primer dans la politique municipale. Que cela passe par une prise en compte juste et égalitaire de la diversité sociale des habitants et des habitantes, par l’adaptation des politiques aux revenus de tous les ménages, y compris les plus modestes, et enfin par une politique d’accessibilité des uns, des unes et des autres à tous les services publics de la ville et de l’agglomération sont des principes auxquels je tiens et pour lesquels je continuerai de lutter.

 

Richard-Leloutre

Richard Leloutre

Je me nomme Richard Leloutre. J’ai 61 ans et depuis sept 2013, je suis retraité. Ma carrière professionnelle s’est déroulée dans le secteur social et mes dernières fonctions ont été celles de directeur d’un institut-médico-pédagogique.

Depuis quarante ans, je milite dans diverses associations : j’ai été le co-créateur de l’Association de défense des accédants à la propriété. Notre objectif est la lutte contre les taux d’intérêts progressifs et a débouché sur la création des Commissions de surendettement.

J’ai été administrateur départemental d’une association des parents d’élèves (FCPE) et membre de réseaux d’éducation. J’ai également participé à la création d’une AMAP sur Rennes. Enfin, je suis sympathisant d’ATTAC et du réseau Roosevelt.

Selon moi, la seule réponse actuelle à notre aspiration à devenir des citoyens responsables et libres se fera par le biais de l’écologie. Car l’écologie me semble être le seul vecteur d’unification des différents courants de pensées qui redonnent la place aux citoyens.

Mon engagement actuel auprès d’EELV et au sein de la liste Changez la ville ! a pour but de lutter contre la pensée unique financière qui représente un réel danger pour notre démocratie.

 

Nathalie-Burel

Nathalie Burel

Je m’appelle Nathalie Burel, j’ai 37 ans, je suis enseignante et écrivaine, j’habite place Saint-Germain. Je me suis engagée aux côtés de la liste Changez la ville ! car je partage avec ses composantes le même souci d’une ville équitable. De par mes engagements professionnels, j’ai d’abord été sensible à leur regard sur la culture et l’éducation. Leur volonté que celles-ci soient véritablement accessibles à tous, géographiquement et économiquement. Que soient présentes les cultures plutôt qu’une culture.

Par ailleurs je suis frappée par la diminution fortement perceptible de la mixité sociale dans le centre-ville de Rennes il me semble important de chercher ensemble les pistes d’une remédiation.

 

jean-yves-tenaud

Jean-Yves Tenaud

Rouge, parce que le capitalisme des crises à répétitions qui mine les solidarités et piétine les plus vulnérables ne saurait être un horizon indépassable;

Vert, car la conjonction de l’épuisement accéléré des ressources naturelles et d’un mode de développement des pays émergents calqué sur les pillages pratiqués par les occidentaux nous conduit droit à une crise anthropologique;

Comme membre des Alternatifs Bretagne, une des composantes d’Ensemble , je considère l’alliance du Rouge et du Vert seule à même d’appréhender les mutations nécessaires.

L’action publique municipale sur des bases vraiment sociales et écologiques constitue un des leviers pour bousculer les oligarchies qui menacent la démocratie.

 

viviane-serrano

Viviane SERRANO

Je m’appelle Viviane Serrano, j’ai 50 ans, 31 ans de carrière et 26 ans de militantisme syndical et associatif.

Ma famille :

Décomposée, puis recomposée. Trois jeunes adultes à la maison, en études supérieures, deux hors du département. Mon compagnon est au chômage depuis plusieurs années, il ne touche plus d’indemnisation. Notre budget est donc très serré, comme celui de nombreuses Rennaises et de nombreux Rennais.

Mes engagements :

Je suis syndicaliste militante depuis 26 ans : j’ai exercé un certains nombre de mandats nationaux, régionaux, départementaux. Aujourd’hui, je représente mon organisation syndicale dans une instance de la région Bretagne

Je suis féministe, je sais qu’il reste de nombreuses batailles à mener pour que l’égalité femme/homme soit réelle.

Je suis marraine et bénévole engagée au sein de l’antenne d’Ille et Vilaine de France parrainages.

Je défends de la cause animale.

Je participe à la lutte contre le SIDA et contre la discrimination qu’il entraîne encore

Je lutte également pour sauvegarder notre bonne vielle planète, et tout ce qui vit dessus (humain, animal, végétal,…)

Ce que je déteste :

L’injustice, et en particulier l’injustice sociale ; l’intolérance ; le mensonge ; le non-respect de ce qui est vivant ; la stigmatisation de populations ; les potins, « arbre qui cache la forêt » ; les grands discours jamais suivis d’actes : « l’enfer est pavé de bonnes intentions » ; le Dieu Argent et ses vils courtisans, courbettes et ronds de jambes à gogo.

Pourquoi je suis sur cette liste ?

Mes engagements et ce que je déteste listés ci-dessus l’explique.

Il y a une vingtaine d’années, je me suis engagée sur une liste « Verte » pour les municipales, à Paris, dans le 20ème arrondissement. Aux élections municipales de 2008, à Rennes, je faisais partie de la liste Rennes à gauche. Aujourd’hui, je reste dans cette logique et je m’engage sur la liste Changez la ville !. Je ne baisse pas facilement les bras, je ne me contente pas de dire « rien ne va ». Je souhaite ainsi apporter ma pierre à la construction d’une autre société, bâtie sur de vraies valeurs humaines, égalitaires et libres.

 

Yannick-Marquet

Yannick Marquet

Je m’appelle Yannick Marquet. J’ai 53 ans et j’habite dans le quartier Bourg l’Evêque et je suis le futur habitant d’un habitat participatif à Rennes. Mon travail est l’animation socioculturelle (coordinateur-animateur dans une maison de retraite à Rennes). Depuis trente ans, je suis engagé dans des associations du domaine social et culturel et, depuis trente-cinq ans, dans le syndicalisme. Je suis également l’organisateur de la Quinzaine Bio à Rennes, je me considère comme résolument écologiste depuis la campagne de René Dumont en 1974 ! Enfin, je suis chanteur et musicien dans le milieu de la culture traditionnelle.

Je suis sur la liste Changez la ville ! car je souhaite une ville plus humaine, moins bétonnée, disposant de modes de déplacement alternatifs. D’autre part, je suis persuadé que nous avons besoin d’une démocratie active et participative. C’est aussi une façon de s’engager contre la précarité qui menace les citoyens et les salariés. Et puis, je pense qu’il faut désormais que nous donnions du sens et du temps à nos existences.

 

photo_Jean_Rene_Courtes2

Jean-René Courtès

Je me nomme Jean-René Courtès – certains me connaissent sous le pseudonyme d’Ubu. J’habite dans un quartier privilégié (le fruit du hasard) mais comme j’ai l’habitude de le dire pour les trains, je ne suis pas pour la suppression des 1ères classes mais leur généralisation et pour la suppression des 2ndes. A 61ans, toujours indépendant et autonome, je soutiens la liste Changez la ville !… car il faut changer la vie. Passionné de culture, j’ai été le co-créateur des Transmusicales, libraire et aussi producteur de disques. Mais également passionné de vieilles pierres et notre patrimoine, j’exerce aujourd’hui le métier de brocanteur. Sensible aux problèmes d’injustice, ne supportant pas le dogmatisme et la bêtise « des rumeurs et des complots », en m’engageant pour Changez la ville !, je soutiens une démarche unitaire.

 

Isabelle-Leroux-Meunier

Isabelle Le Roux-Meunier

Je m’appelle Isabelle Le Roux-Meunier, je suis âgée de 58 ans et je suis arrivée à Rennes en octobre 1973 pour y suivre des études d’Histoire. Engagée syndicalement depuis mon entrée dans la « vie active » en 1978, je milite pour le maintien d’un accès aux services publics pour tous et contre la propension à développer des métropoles tentaculaires au détriment du reste du territoire. La très grande majorité de la population rennaise n’est pas concernée par la course que mènent les gestionnaires actuels pour accéder au rang de Métropole. Elle ne tirera aucun bénéfice des futurs grands projets coûteux et se trouve déjà exclue de ce qui fait la vitrine de Rennes. Il est temps de remettre l’Humain au cœur du développement de la ville de Rennes.

La liste Changez la ville ! porte des projets de transformation radicale pour remettre la Ville au service de tous et non d’une minorité.

 

Guenaelle-NOIZET

Guénaelle Noizet

Je m’appelle Guénaelle Noizet, j’ai 33 ans et j’habite dans le quartier Sud-Gare. Je suis engagée dans différentes associations rennaises qui promeuvent un cadre et un mode de vie écologique : déplacement doux, habitat solidaire, consommation locale.

Je suis sur la liste Changez la ville ! pour une ville plus solidaire, plus unie, où chaque citoyen pourra participer à la vie de la commune. Une ville où les déplacements doux et les services de proximités seront une vraie priorité.

 

BOULLANGER_Felix2

Félix Boullanger

Je m’appelle Félix Boullanger, je suis étudiant en Master 1 de Science politique et en Licence 3 de Droit à Rennes, ville dont je suis tombé amoureux depuis quatre ans après avoir quitté mon Calvados natal. Je suis militant depuis l’âge de 18 ans bien que ma passion pour la chose politique remonte à plus loin avec les mobilisations sociales sous J. Chirac. C’est tout naturellement que j’ai adhéré au Parti de Gauche me retrouvant à la fois dans son programme socialiste, écologiste et républicain, l’inscrivant au cœur de la gauche, et dans sa stratégie de rassemblement avec le Front de Gauche. J’ai l’honneur d’en être aujourd’hui le co-secrétaire départemental. L’alliance avec Europe-Ecologie les Verts me ravit compte-tenu des nombreux points d’accointances que nous avons et de notre volonté de majorité alternative à gauche.

Pourquoi s’intéresser à la chose politique ? Parce que nous sommes au 21ème encore 80 personnes qui détiennent la même richesse que 1 milliard d’autres, parce que notre pays bien que recordman de milliardaires en Europe a près de 3 millions de mal-logés, parce que j’ai vu ce qu’il s’est passé à Fukushima et l’entêtement nucléaire dont nos gouvernants font part, et parce que j’ai trop étudié l’histoire pour laisser le Front National tranquillement faire croire qu’il est devenu respectable. Je ne m’imagine pas laisser tout Ça sans réagir, d’autant que je suis persuadé qu’il n’y a pas de fatalité, il s’agit de volonté politique.

 

REMINIAC_ANNE2

Anne Réminiac

Je m’appelle Anne Reminiac, je vis à Rennes depuis 1982.

Adhérente au NPA à sa formation, j’ai préféré rejoindre le Front gauche par le biais de la Gauche Anticapitaliste. J’ai été élue en 2008 au conseil des Prud’hommes de Rennes, via mon syndicat « Solidaires », qui faisait pour la première fois son entrée dans ce conseil en Bretagne. Même si je considère que le travail doit rester un moyen et non une fin, je m’attache à défendre le droit du travail autant que faire se peut. Je ne pense pas que le Code du Travail soit trop épais, contrairement à ce qu’on essaie depuis plusieurs années de mettre dans la tête des citoyens. Ce n’est pas le code du travail qui « empêche » d’embaucher. Et je lutte pour que l’humain avant tout soit respecté. Et son travail rétribué (un moyen…).

Changez la Ville ! me semble être une bonne occasion de changer la façon de voir des citoyens, de les impliquer plus dans la vie politique (vie de la cité). Je pense qu’on ne doit pas attendre que le sort des habitants de toute ville passe forcément par les votes des décideurs. Notre liste est très hétérogène, elle est constituée de gens qui ont beaucoup d’idées à développer, et très réalisables, pour le bien commun.

 

JEAN-LUC-VALENTIN2

Jean-Luc Valentin

Je m’appelle Jean-Luc Valentin, j’ai 60 ans et je vis à Rennes. Très engagé dans le milieu associatif, je suis notamment président d’une Amap. Je suis aussi bénévole dans une épicerie sociale et actif dans une association qui sensibilise et informe les citoyens sur la dangerosité potentielles des ondes électromagnétiques.

Conscient de tous les problèmes d’environnement qui nous affectent tous de plus en plus et de l’impuissance d’une classe politique face aux lois des marchés et de la finance je souhaite un changement profond et durable de la société, en particulier dans les domaines de l’économie, l’environnement et la santé. Changements que propose justement le programme de Changez la ville !, et qui retient toute mon attention.

 

lucile.koch.schlund

Lucile Koch-Schlund

Adhérente d’Europe Ecologie-Les Verts depuis 2009, je milite avec les jeunes en faisant de la politique autrement! Energie, développement durable, participation des citoyens, toutes ces thématiques sont importantes pour moi et méritent d’être mise plus en valeur à Rennes. J’ai rejoint la liste parce que je trouvais la dynamique intéressante et que je pense qu’il faut vraiment changer de majorité pour Changer La Ville!

 

Nicolas-Foucher

Nicolas Foucher

Après avoir accompli une partie de mes études à Rennes, j’y suis revenu en 2004 afin de créer un café-librairie. Ce projet s’est concrétisé en 2007. En tant que gérant de ce commerce, j’essaie de promouvoir une certaine philosophie, basée sur le respect de chacun, la diffusion d’idées et la recherche de solutions locales. Je retrouve cette ambition dans la liste Changez la Ville.

 

marianne-coudroy

Marianne Coudroy

Je me nomme Marianne Coudroy, je vis à Rennes depuis 1991, je suis orthophoniste en psychiatrie infantile. Pour moi, l’hôpital public est un investissement indispensable de notre société et non une charge. Aussi je le défends contre les restrictions budgétaires à travers mon engagement syndical. Je milite dans le Front de gauche, au sein de la fédération pour une alternative sociale et écologique, à présent dans le mouvement Ensemble. Depuis des années j’ai participé à des collectifs de citoyens et de militants venant de divers courants politiques de gauche, pour défendre la sécurité sociale, une Europe des peuples ou la gestion publique de l’eau à Rennes. Aussi la participation à la liste de Changez la ville ! est dans le droit fil de mes engagements citoyens.

 

yann-salmon

Yann Salmon

Né en 1987 dans le Morbihan, je suis professeur agrégé de mathématiques.

Favorable par principe à l’intégration européenne, j’accueillis favorablement l’annonce d’un projet de Constitution pour l’Union européenne en 2003, mais après l’avoir lu, m’opposai à son adoption en relayant modestement autour de moi la campagne du non de gauche menée sur le fond, c’est-à-dire sur le texte, notamment par Jean-Luc Mélenchon. L’adoption le 4 février 2008 par le Congrès du Parlement de la révision constitutionnelle préalable à l’adoption du Traité de Lisbonne, réplique de la Constitution rejetée par le peuple, me conduisit à souhaiter la constitution d’un Die Linke à la française. Je pris donc la décision d’adhérer au Parti de Gauche dès sa fondation par Jean-Luc Mélenchon.

L’échelon européen est déterminant dans la mise en œuvre de notre programme, mais nous devons aussi, à chaque occasion et sur tous les terrains, jouer des coudes pour combattre l’austérité et permettre aux citoyens de changer la vie, en nous saisissant à chaque fois des moyens de la circonstance. Et cela nous permet de traiter des problèmes immédiats, de tester des alternatives concrètes aux politiques d’austérité, mais aussi de revivifier la démocratie en commençant par l’échelon le plus proche des citoyens, et donc peut­-être aussi le plus accessible.

C’est dans cette optique que j’ai choisi de m’engager avec mes camarades du Parti de Gauche, d’Ensemble et du groupe local rennais d’Europe-Écologie-Les-Verts sur la liste Changez la ville.

 

catherine-pingre2

Catherine Pigre

Je me nomme Catherine Pigré née en Ille et Vilaine et habitant Rennes depuis 30 ans

J’ai 49 ans et je suis assistante maternelle

Je suis sympathisante écologiste depuis longtemps et adhérente désormais à EELV

Comme les valeurs de l’écologie ont pour fondement un sens aiguë de l’intérêt général, il devenait évident pour moi de passer le pas pour participer à « changez la ville! »

L’urgence d’un changement de société n’est plus à démontrer, les solutions qui nous permettent de vivre dans un monde plus harmonieux existent, il reste juste à les mettre en pratique.

 

Ch-DANIEL

Christophe Daniel

Originaire du Finistère, j’ai appris à connaître et à apprécier Rennes lors de mes années d’études à l’IEP, à la fin des années 1990. Après une dizaine d’années passées à Paris, j’ai choisi de revenir vivre dans la capitale bretonne il y a 6 ans, attiré par l’indiscutable qualité de vie à l’Ouest.

Depuis plusieurs années, j’ai aussi choisi d’avoir un engagement écologiste, d’abord au sein d’associations, puis au sein de la formation politique Europe Ecologie Les Verts. Je suis convaincu que l’écologie est à la fois une nécessité (nous n’avons qu’une planète et les ressources sont limitées) mais aussi une voie d’avenir et une raison d’espérer en une vie meilleure. L’écologie peut vraiment apporter des réponses concrètes aux défis actuels : par la création d’emplois durables et utiles socialement, par le changement de modèle énergétique, par une défense d’une agriculture locale et de qualité, par la promotion de la santé environnementale… Il y a tant de choses à faire !

Les solutions écologistes font particulièrement sens au niveau local et c’est pourquoi je suis fier d’être engagé aujourd’hui au sein de la liste Changez la Ville. Car, avec mes co-listiers, je veux que Rennes reste une ville à visage humain, une ville solidaire et généreuse. Mais je veux aussi que Rennes se transforme, non pas en une métropole technocratique, mais en une ville écologiquement innovante : des modes de transport moins polluants, davantage de nature en ville, le développement d’une agriculture de proximité, davantage de démocratie locale…. Bref, une ville écologique qui respecte les équilibres, à la fois naturels et humains !

 

Christiane-Rihet2

Christiane Rihet

Je m’appelle Christiane Rihet, j’ai dépassé la soixantaine. Je suis encore en activité et je travaille comme cadre socio-éducative dans un hôpital public.

Militante anti-nucléaire depuis les années 1970 au regard de l’absence de maîtrise des déchets radioactifs, j’ai toujours considéré que la croissance de la consommation dans les pays occidentaux était un risque majeur pour la planète et pour les populations des pays producteurs de matières premières. Déçue régulièrement par le manque de courage des partis politiques toujours en quête de réélection, j’ai rejoint les mouvements associatifs de défense des droits humains. Cependant devant la montée en puissance de l’abstention à chaque élection, j’ai décidé de rallier un parti écologique qui a clairement dit que la préservation de la planète et des humains, qui se la partagent en héritage, était incompatible avec le système capitaliste tel qu’il se construit depuis bientôt 40 ans.

 

vincent-laviole

Vincent Laviole

Je m’appelle Vincent Laviole, j’ai 31 ans et j’habite Rennes depuis 5 ans.

Je suis membre du Parti de Gauche depuis la crise économique de 2008, qui a déclenché en moi un sentiment de révolte vis-à-vis du monde tel qu’il est aujourd’hui.

Je suis engagé dans la liste « Changez la ville » car Rennes peut devenir un formidable exemple de mise en oeuvre réussie d’une politique innovante, qui associe intelligemment socialisme et écologie.

 

Michele-GILLET-FARRE

Michèle Gillet-Farre

Statisticienne à la retraite, j’ai toujours été sensible à la défense des droits et libertés individuelles et ai combattu les dangers que représentaient le fichage des individus et les interconnections de fichiers. Militante syndicaliste, antiraciste et féministe, je me retrouve avec plaisir dans une liste qui s’engage dans la lutte contre la précarité et les injustices sociales, qui défend l’égalité des droits pour toutes et tous et lutte contre toutes les discriminations. Je suis en particulier très sensible à celles qui touchent les Rroms et « Gens du voyage » et donc à la défense de leurs droits en tant que citoyens européens et français. Respecter et promouvoir la diversité est un axe important de combat. Il passe, entre autres, pour moi par la valorisation de la culture bretonne et de ses langues : Caoze don galo ! et Brezhoneg bev !

 

benoit-morel

Benoit Morel

je me suis engagé sur cette liste qui porte l’espoir de faire de la politique autrement, de manière plus innovante, moins élitiste, plus citoyenne.

 

silhouette3

Aliette Luec

Je m’appelle Aliette Luec, j’ai 53 ans et j’habite depuis 28 ans le quartier de Villejean. Je suis engagée auprès du centre social de mon quartier, particulièrement au sein des ateliers Parlons Français proposés aux étrangers désirant améliorer leur pratique de la langue française.

J’ai choisi de rejoindre la liste Changez la ville ! car j’ai pu constater que les élus de ce mouvement étaient toujours présents lors des mobilisations. Que ce soit pour la défense des droits des étrangers mis en centre de rétention, ou pour les mineurs étrangers en butte aux tracasseries administratives. Par ailleurs, je suis aussi d’accord avec les projets de développement des transports alternatifs à la voiture ou au bus (amélioration du réseau de pistes cyclables, développement à partir de la gare d’un service de train de proximité pour mieux desservir certaines communes suburbaines).

 

JUIN_Yves2

Yves Juin

Je m’appelle Yves Juin, j’ai 64 ans et je vis dans le quartier du Blosne. Retraité du service communication de la Ville de Rennes, j’ai pu constater les graves dérives de la politique municipale. Depuis quarante ans, je suis également engagé dans la vie politique, syndicale et associative à Rennes, cet engagement ayant pour but de défendre les « victimes du système ».

La liste Changez la ville ! sur laquelle je suis candidat est une chance, peut-être historique de renverser la vapeur de la politique municipale. C’est aussi la possibilité de défendre de véritables valeurs écologiques et socialistes.

 

Armina-Knibbe

Armina Knibbe

Je m’appelle Armina Knibbe, j’ai bientôt 64 ans et je vis dans le quartier Cleunay. Je suis engagée dans le Réseau Cohérence où j’ai développé le concept néerlandais de « baromètre du développement durable des communes » C’est un questionnaire qui permet de favoriser la participation des associations et citoyens dans le processus de Transition.

Nous attendons que les décisions politiques en matière de Transition soient efficaces. Aussi je soutiens la liste Changez la ville ! en tant que « personne d’ouverture ».

 

Dajoux_sylvain2

Sylvain Dajoux

Je m’appelle Sylvain Dajoux, j’ai 42 ans, je vis dans le centre-ville depuis 4 ans. J’ai auparavant vécu 10 ans dans le quartier Bourg-L’évêque dans lequel je me suis beaucoup impliqué (responsable des parents d’élèves, organisateur de la fête de quartier, responsable associatif, etc.).

Je suis chargé d’études à l’Insee, institut au sein duquel je suis également élu syndical. Depuis 2008, je suis conseiller municipal de Rennes ainsi que conseiller communautaire de Rennes Métropole.

J’ai rejoint la liste Changez la ville ! par fidélité à mes engagements au sein du Front de Gauche depuis 2009. Je reste convaincu aujourd’hui de la nécessité d’offrir une alternative crédible de gauche et écologiste. C’est la raison de mon engagement politique : refuser les ralliements au libéralisme et la seule posture protestataire, mais au contraire peser concrètement, de manière progressiste dans les institutions.

Par ailleurs, je ne veux pas voter pour des personnes ayant soutenu Nicolas Sarkozy ou soutenant les dérives libérales actuelles du gouvernement Hollande / Ayrault.

Ce large rassemblement de gauche est riche de personnalités différentes mais prêtes à construire pour Rennes un projet ambitieux fort de propositions écologistes et sociales, au service de l’emploi et du bien-être. Une autre politique de gauche est possible. Une politique capable de mieux soutenir les innovations sociales, d’encourager de nouvelles formes de solidarité et de démocratie, de créer de nouveaux espaces de gratuité et d’engager véritablement la transition écologique sur Rennes et son bassin de vie.

 

NICOLE-KIIL-NIELSEN

Nicole Kiil-Nielsen

Je m’appelle Nicole Kiil-Nielsen. L’une des raisons qui m’ont amenée à adhérer au Parti Vert, fut l’inscription dans les statuts de la parité femme/homme en 1984. La défense des droits des femmes a toujours été le fil conducteur de mon engagement. Adjointe au maire déléguée à la Coopération Décentralisée et à la Solidarité Internationale, j’ai veillé à introduire une approche genrée dans les projets financés par la Ville de Rennes. Députée Européenne, je siège entre autre dans la Commission Droits des Femmes.

Après avoir été tête de liste aux municipales de 2008, je suis heureuse de soutenir aujourd’hui la liste Changez la ville ! menée par Matthieu et Valérie qui sont porteurs d’innovation et de dynamisme.

 

Norbert-Maudet

Norbert Maudet

Je m’appelle Norbert Maudet, je suis commerçant à la retraite. J’ai adhéré aux valeurs d’Europe Ecologie Les Verts à sa création. Fondateur en 1997 de Profil bio, une association de commerçants de produits bio indépendants, j’ai été délégué des magasins bio auprès de l’Inter Profession Bio Nationale. Je suis sur la liste Changez la ville ! car le social est bien plus importante que la « course à la célébrité » menée par l’actuelle municipalité.